Les objectifs de l'enseignement communal

 

"S'il n'y avait d'enfant à élever, à protéger, à instruire et à transformer en homme pour demain, l'homme d'aujourd'hui deviendrait un non-sens et pourrait disparaître." O. Decroly

 

1. Citoyenneté responsable:

 

L'école communale proche du citoyen est démocratique.

Gérée par des responsables élus, elle s'efforce de répondre aux aspirations et aux besoins de la collectivité locale en matière d'éducation.

 

Elle encourage les jeunes à la construction d'une société démocratique et l'amène à s'exercer à la citoyenneté responsable en créant des lieux et des temps de paroles où chacun a le droit de s'exprimer et d'être écouté.

 

Elle est par excellence, le point de rencontre, le milieu social, le lieu où l'on étudie, où l'on partage la vie de tous les autres enfants.

 

Dans le respect du décret du 17 décembre 2003 organisant la neutralité inhérente à l'enseignement officiel subventionné, elle est une école de tolérance refusant tout endocrinement ou neutralisme, pris dans le sens de non-engagement et passivité; elle s'enrichit de l'échange et de confrontation d'idées et de convictions différentes. Elle veille à ne pas manifester de préférence de quelques manières que ce soit, pour une conviction politique, philosophique, idéologique ou religieuse particulière.

 

2. Respect des droits de l'enfant:

 

L'école communale, respectueuse des droits de l'enfant, prend en charge le développement de sa personne dans sa totalité. Elle vise à son mieux être affectif, physique et intellectuel.

 

La gestion dynamique de l'école génère une qualité de vie qui privilégie l'épanouissement personnel, la confiance en soi, la socialisation, la solidarité, l'autonomie, le sens des responsabilités, la liberté, l'efficatité, la créativité, le développement corporel, la curiosité de l'esprit, l'esprit critique,....

 

3. Maitrise des compétences de base:

 

L'école communale s'engage à amener les enfants qui lui sont confiés à la maîtrise des compétences de base en ayant pour chacun d'eux la meilleure ambition, ce qui les rendra aptes à suivre avec succès leur cursus scolaire et à prendre une place active dans la vie économique, sociale et culturelle.

 

4. Egalité des chances:

 

L'école communale, ouverte à tous, refuse toute sélection sociale ou économique: elle accorde une égale sollicitude à tous les enfants, quelle que soit leur origine sociale ou culturelle.

 

 

Le projet pédagogique du réseau communal d'Auderghem

 

Notre projet pédagogique s'inscrit dans le cadre du décret "Ecole de la réussite" du 14 mars 1995 et du décret "Missions" du 24 juillet 1997.

 

Il tient compte de l'évolution récente en matière de sciences cognitives et de psychologie de l'apprentissage.

 

Il se veut un référentiel, un outil de repérage pour que l'enseignement communal continue à progresser vers une école de la réussite ambitieuse pour tous.

 

Il opte pour la capacité de l'école à contribuer à l'éducation de chaque enfant et à l'amener à maîtriser les savoirs et les compétences de base nécessaires à son émancipation sociale.

 

L'enfant, centre de projet, pourra construire ses savoirs, les intégrer, les investir au quotidien, tel est notre défi.

 

Réussir l'école c'est:

- réussir l'enfant citoyen dans sa vie d'aujourd'hui... et de demain;

- réussir l'équipe enseignante solidaire et responsable;

- réussir la communauté éducative en harmonie avec son environnement.

 

Comment notre commune définit-elle son projet pédagogique?

 

Les changements mis en oeuvre influencent la structure même de l'école qui évolue vers les cycles. Ils touchent à ses contenus en terme de compétences et aux pratiques de classes.

Nous optons pour une pédagogie active, soucieuse de développer l'enfant dans toutes ses dimensions affective, sociale, intellectuelle et physique, tout en prenant compte de ses différences.

 

Chaque équipe aura la meilleure ambition pour les enfants qui lui sont confiés.

Elle tiendra compte de leurs rythmes propres dans la perspective de les faire évoluer vers la maîtrise de savoirs et des compétences nécessaires à leur insertion sociale et à la poursuite de leurs études.

 

Pour cela, elle veillera à organiser une continuité pédagogique de 2 1/2 à 12 ans en pratiquant la différenciation des apprentissages sur base d'une véritable évaluation formative.

 

La réflexion se situera à trois niveaux:

- les structures;

- les stratégies d'apprentissages et méthodes d'enseignement;

- les moyens et les outils.

 

1. Les structures

 

Priorité sera donnée à l'organisation en cycles.

 

Un cycle est défini comme une ensemble d'années d'études géré par une équipe d'enseignants solidaires et co-responsables, à l'intérieur duquel l'enfant parcourt sa scolarité de manière continue, à son rythme, en ayant pour lui la meilleure ambition.

 

2. Les stratégies d'apprentissages et méthodes d'enseignement

 

La commune d'Auderghem préconise une pédagogie active, qui de préférence au départ d'un situation de vie, amène l'enfant à s'impliquer dans une démarche participative et réflexive. Ces situations ne prendront du sens que si elles s'appuyent sur les réalités sociales et culturelles des enfants.

 

Suivant les spécificités locales, chaque équipe définira, dans le cadre de son projet d'établissement, la mise en oeuvre des axes suivants:

 

- Une véritable pédagogie partant du vécu de l'enfant, de ses besoins, de ses préoccupations, en équilibrant les moments collectifs de classe, les moments de groupes (ateliers, groupes de besoins, d'intérêts,...) et les moments d'invidualisation pour permettre la transmission ou la construction des savoirs et des savoir-faire dans la perspective de l'acquisition des compétences.

 

- Le choix de situations signifiantes permettra à l'enfant de mobiliser, dans une même démarche, compétences transversales et disciplinaires, y compris les savoirs et les savoir-faire y afférents.

 

- C'est en agissant sur son environnement et en interaction avec les autres que l'enfant pourra apprendre et construire les concepts de base.

 

Pour y parvenir, l'équipe priviligiera:

 

- les activités de découverte, de production, de création;

- les technologies de communication et d'information;

- les activités culturelles et sportives;

- le développement de pratiques démocratiques (forum, conseils de classe, d'école, accueil, cercles,...) de citoyenneté responsable auprès de l'école.

 

3. Les moyens et outils

 

Nous prônons la constitution d'une véritable unité pédagogique de 2 1/2 à 12 ans. Cela nécessite des choix pour amplifier la cohérence tout au long de l'enseignement fondamental.

 

La mise en place progressive de cette école de la réussite entraîne un ensemble de choix pédagogiques et d'actions concrètes, au centre desquelles se situe la construction de projets de formations à la fois collectifs et individualisés.

 

L'élaboration du projet d'établissement favorisera l'adhésion de tous aux décisions prises collégialement, et l'émergence d'une culture commune à toute l'équipe.